Selon LSI Africa, qui cite des sources proches de la présidence ivoirienne, le nouveau chef de la Primature était mal en point depuis quelques mois. Autrefois positif au covid-19, puis guéri, il avait fait plusieurs voyages sur Paris pour se faire soigner. Agé de 65 ans, le successeur d’Hamed Bakayoko, mort le 10 mars dernier, a été évacué d’urgence à Paris pour raison de santé, selon la source.

Son état de santé inquiète au plus haut sommet de l’Etat ivoirien, précise le média. Cette nouvelle vient de relancer le débat autour du poste de Premier ministre en Côte d’Ivoire. En effet, les deux prédécesseurs de Patrick Achi, à savoir Amadou Gon Coulibaly puis Hamed Bakayoko, sont passés de vie à trépas dans un intervalle de 8 mois. Triste réalité qui alimente les rumeurs et inquiète en Côte d’Ivoire.

Patrick Achi nommé en mars 2021

Grand favori pour prendre les rênes du nouveau gouvernement, Patrick Achi, 65 ans, a été nommé Premier ministre par Alassane Ouattara, ce vendredi 26 mars. Choisi le 8 mars pour assurer l’intérim d’Hamed Bakayoko, décédé d’un cancer foudroyant deux jours plus tard, il a logiquement été confirmé à son poste. Il va désormais peaufiner avec le chef de l’État la composition du futur gouvernement, qui devrait être dévoilée dans les jours à venir.

Ces derniers mois, Achi n’a cessé de prendre de l’importance dans le dispositif présidentiel. Au point que son nom a même brièvement circulé comme potentiel remplaçant d’Amadou Gon Coulibaly, dauphin de Ouattara décédé le 8 juillet dernier. Malgré les critiques, le président décidera finalement de se représenter lui-même à la présidentielle et de briguer un troisième mandat. Secrétaire général de la présidence depuis 2017, Patrick Achi est alors promu ministre d’État tandis qu’Hamed Bakayoko est nommé à la primature.

Partager.

Commenter