Au cours de ces derniers mois, la division spéciale de cybersécurité (Dsc) a été saisie de toute une batterie de plaintes liées à la cyberdélinquance. Elle a fini par mettre aux arrêts 42 nigérians entre Saly et Mbour.

En état d’alerte maximal, les cyberpatrouilleurs finissent par mettre la main sur un intense réseau cybercriminel

Après avoir reçu plusieurs plaintes concernant des faits de cybercriminalité tels que l’usurpation d’identité, la sextorsion ou encore, le chantage, le service cyperpatrouilleur de la Dcs s’est mis en état d’alerte maximal. Cette posture a finalement porté ses fruits car elle lui a permis de mettre la main sur un important réseau de cyberdélinquance dans le secteur Mbour-Saly.

42 nigérians arrêtés

Après le recoupement des renseignements obtenus, les pandores ont pu mettre la main sur un réseau de cybercriminels essentiellement composé de nigérians. 42 d’entre eux ont été interpellés. Ils avaient en leur possession 27 ordinateurs et 77 téléphones portables. L’analyse du matériel informatique saisi a permis de découvrir des logiciels permettant de garder l’anonymat sur internet et plusieurs faux comptes sur les réseaux sociaux.

METRODAKAR

Partager.

Commenter