Le jeune élève policier Jocelyn Nankas est mort à Kolda à la suite d’une embolie pulmonaire, a révélé, mercredi, l’autopsie. Un résultat qui ne semble pas convaincre la famille Nancas.

C’est le père Alain Nankas qui révèle les résultats de l’autopsie faite sur le corps sans vie de son garçon. “Il est mort suite à une embolie pulmonaire. Donc, c’est les poumons. Il va jusqu’à ne pas pouvoir respirer normalement. C’est par rapport à autre chose. Donc, il y a des antécédents. C’est pourquoi il a eu ce malaise là“, a-t-il notamment déclaré sur Rfm.

Ce fut une partie cruelle pour la famille Nankas de la commune de Kolda. “Cela nous a fait mal parce qu’il était parti pour être un responsable pour le pays et pour Kolda. Mais Dieu a voulu que ce soit ainsi. C’était mon seul espoir“, a ajouté le parent éploré.

La maman de la victime qui accepte la volonté divine sollicite des prières pour le repos de l’âme de leur garçon. Sur qui la famille Nankas portait un grand espoir

Partager.

Commenter