Le vaccin AstraZeneca proposé aux sénégalais continue de faire l’objet d’une très grande méfiance. Dans certains pays, son déploiement a été suspendu par crainte qu’il ne soit lié à la formation de caillots sanguins chez les personnes qui l’ont reçu. Eu échos des risques liés au vaccin, des sénégalais se disent prêts à ne pas se faire vacciner. Cela, même s’il ne restait que l’AstraZeneca. 

 

Le vaccin AstraZeneca pourrait être la cause chez les personnes qui l’ont reçu, de la formation de caillots sanguins. En France et dans plusieurs autres pays, son déploiement a même été suspendu. Mais au Sénégal, la campagne vaccinale suit toujours son cours.

Objet d’une très grande méfiance de la part des sénégalais, le Professeur Moussa Seydi explique que les effets secondaires signalés chez certains sujets ont fait que la plupart doute de son efficacité. « Chaque jour, des gens m’appellent pour pour me dire, s’il ne reste que l’AstraZeneca, ils ne vont pas se faire vacciner. Parce qu’ils ont plus peur du vaccin que Covid », a t-il révélé.

METRODAKAR

Partager.

Commenter