Sur sa page Facebook, Guy Marius Sagna s’est fendu d’un communiqué pour sévèrement critiquer le président de la république, Macky Sall. 

La publication de l’activiste :

On lui demande de blinder la santé, de blinder l’école et l’université, de blinder nos mers, notre agriculture et notre élevage. Le président Macky Sall blinde les investisseurs étrangers, les patrons voyous…
Le peuple sénégalais lui demande de blinder les hôpitaux, les écoles du peuple. Macky Sall achète des blindés contre le peuple.
Macky prépare la répression. Préparons la légitime défense! Macky s’arme contre le peuple. Le peuple doit s’armer contre Macky. Quelles sont les armes du peuple : l’auto-organisation pour préparer l’auto-défense.
La DIC m’avait demandé que veut dire « Macky partira ». D’ici 2024, si Macky maquille sur les préoccupations des sénégalais, sur la 3e candidature…il verra ce qu’il n’a jamais vu.
C’est pourquoi, les démocrates, les progressistes…doivent travailler à être plus forts qu’ils ne l’étaient en février et mars 2021. Il faut lancer le plan 14-45-557. La seule manière de nous protéger de Macky et de la France c’est d’être présent et fort dans les 14 régions, dans les 45 départements et dans les 557 collectivités locales au service des populations opprimées et en lutte. Laissons mouton pisser et soyons présents dans les douze mille villages.
Sœurs et frères africain.e.s, depuis quand la France nous dispute les patriotes africains ? Quand toute la France impérialiste encense Idriss Deby, cela devrait suffire à ceux qui sont nés aujourd’hui pour savoir que Deby était l’homme de la France au Tchad et en Afrique centrale.
On juge un humain, une organisation et un État par leurs actes. Pendant 30 ans, Deby est-il sorti du franc CFA ? A-t-il chassé l’armée française ? A-t-il construit une nation ou fait dans la manipulation ethnique? A-t-il construit un État démocratique ou un royaume ?
Deby était un maître chanteur qui a utilisé le franc CFA quand il voulait le soutien de la France face à des problèmes intérieurs.
Dans la lutte contre le terrorisme, « le seul résultat de l’armée française dans les pays où elle intervient n’est pas de combattre la menace mais bien au contraire de fixer la menace, d’élargir la menace en faisant entrer d’autres acteurs belliqueux et de défendre des intérêts économiques et stratégiques. » (Amzat Boukary).
Voilà la deuxième raison pour laquelle partout en Afrique le peuple doit s’auto-organiser, s’auto-defendre face aux présidents illégaux, face au terrorisme et réaliser le panafricanisme des peuples.
DON’T AGONISE, ORGANISE !
Partager.

Commenter