Une ancienne fonctionnaire Thaïlandaise est accusée d’avoir insulté la famille royale. Sur les réseaux sociaux, Auchan P a partagé des clips et audios jugés critiques à l’égard de la monarchie thaïlandaise. Pour 29 chefs d’accusation portés à son encontre, elle écope 43 ans de prison ferme.

Critique à l’égard de la monarchie: le redoutable verdict du tribunal pénal de Bangkok

Auchan P, ancienne fonctionnaire Thaïlandaise a partagé des fichiers audios sur les réseaux sociaux jugés critiques à l’égard de la monarchie thaïlandaise. Interpellée, elle a été condamnée à 87 ans de prison. Une peine qui a été réduite à sa moitié car l’accusée semble t-il, a accepté de plaider coupable. Un verdict redoutable qui en dit long sur la sacralité du pouvoir monarchique en Thaïlande.

Code pénal, section 112: une loi qui reste controversée

Le crime de lèse-majesté prévu par le code pénal dans sa section 112, suscite des controverses. La loi est non seulement critiquée, mais son abolition est l’une des principales revendications du mouvement actuel mené par la jeunesse. Dans sa déclaration, Sunai Phasuk, chercheur principal sur la  Thaïlande pour Human Rights Watch, estime que « le verdict du tribunal est choquant et envoie un signal effrayant que, non seulement les critiques de la monarchie ne seront pas tolérées, mais qu’elles seront également sévèrement punies« .

METRODAKAR

 

Partager.

Commenter