A suivre nos confrères de seneweb, l’étau se resserre contre le journaliste et chroniqueur judiciaire Pape Ndiaye. Une autre plainte a été déposée sur la table du commissaire Sangaré de la Sûreté urbaine.

Un autre plaignant aurait remis à Pape Ndiaye, 1.000.000 de nos francs, afin que le journaliste intercède en faveur de son frère arrêté à Kaolack au mois de février 2020. Concernant les allégations selon lesquelles Pape Ndiaye a été entendu sur ses activités politiques, nos sources de préciser que son audition a eu lieu en présence de son avocat.

Pour l’heure, le chroniqueur judiciaire est en garde à vue dans les locaux de la SU, sis au commissariat central. Il fait l’objet de deux plaintes toutes relatives à une affaire d’escroquerie. L’une portant sur une somme de 500.000 Fcfa qu’il aurait reçue d’une dame en échange d’une promesse d’intervention chez le juge.

Ce, pour la libération d’un de ses proches emprisonné pour recel. L’autre sur un montant de 1.000.000. Chacune de ces deux personnes lui aurait remis de l’argent, afin que leur proche puisse bénéficier d’une grâce présidentielle. L’enquête suit son cours dans cette affaire Pape Ndiaye.

Partager.

Commenter