Selon L’AS, l’État du Sénégal a bel et bien assisté Lamine Diack lors de son procès, à Paris, pour corruption active et passive et abus de confiance.

Pour sa défense, le gouvernement a pris totalement en charge les frais et honoraires des avocats de l’ancien patron de l’athlétisme mondial.

D’après les informations du journal, 160 millions Fcfa ont été déboursés pour la libération de Diack-père. L’argent a été versé en deux tranches de 80 millions Fcfa.

Partager.

Commenter