Société

Lynchage médiatique : La famille de l’étudiant K. Mboup craint un psycho-traumatisme irrémédiable

Déféré en même temps que sa copine devant le maître des poursuites, avant d’être placé sous mandat de dépôt, K. Mboup, du nom de ce jeune étudiant qui s’était déguisé en fille pour passer les épreuves d’anglais du bac, à la place de sa copine, sera jugé demain jeudi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Diourbel. Ainsi, les deux tourtereaux seront fixés sur leur sort.

Ce dossier qui a fait le tour du net, des réseaux sociaux et des médias a fini d’affecter les auteurs présumés.  Selon Les Échos, la famille Mboup a commis Me Assane Dioma Ndiaye pour défendre son fils.

Il faut dire que la famille s’inquiète pour l’avenir des deux jeunes incriminés. En effet, poursuit notre source, elle craint un éventuel psycho-traumatisme irrémédiable du fait du lynchage médiatique dont ils sont victimes.

Senego