Madiamba qui signait et persistait par rapport à ses accusations à l’encontre de Souleymane Téliko, a avalé ses propos. Pour le journaliste, cela n’était qu’un lapsus.

En effet, après ses accusations lancées contre Téliko, Madiambal avait réitéré sa déclaration, disant que le président de l’UMs avait reçu plusieurs millions après une mission au Tchad. “Je maintiens ces propos et j’ajoute que Souleymane Téliko n’a pas encore fini de rembourser l’intégralité des sommes qu’il avait indûment perçues”, déclarait-il.

Eh bien, faisant face au juge hier, lors du procès pour diffamation l’opposant à Teliko, Madiambal Diagne a retiré ses propos. Pour son avocat, Me Etienne Ndione, cette déclaration du boss du journal le Quotidien, n’était qu’un “lapsus”. “C’est une manière de se débiner et de dire que c’était un lapsus”, précise-t-il face au juge.

Un argument que les avocats de Teliko piétine en indiquant que “Ce n’était pas un lapsus. S’il était sincère dans ce qu’il disait, bien avant le procès, il allait se rectifier. Il a attendu aujourd’hui pour dire que c’était un lapsus. Son intention était de porter atteinte à l’image et à la crédibilité du président Souleymane Teliko. Et Madiambal, tout le monde sait qu’il roule pour le Président et pour le système”. Ces propos seront dit par l’avocat de Teliko sur les ondes de la RFM.

Rappel : 

Les avocats de défense ont plaidé la nullité de la procédure tandis que Souleymane Téliko demande 500 millions de dommages et intérêts.

Le tribunal a renvoyé le délibéré au 17 juin prochain.

Partager.

Commenter