“Alors que les jeunes tués réclament justice du fond de leur tombe, Macky Sall acquitte les forces de l’ordre et le ministre de l’intérieur. Selon, le chef de l’Etat tous les morts portent une seule responsabilité Sonko et ses militants“, estime Amadou Ba, membre des Cadres de Pastef. A l’en croire, pour se protéger de la procédure engagée contre lui à la cour pénale internationale (CPI), “Macky va installer, comme à son habitude, une commission d’enquête pour l’absoudre auprès de la Communauté internationale“.

Selon Amadou Ba, a chaque fois que Macky Sall veut enterrer les dossiers judiciaires, il crée une “commission” comme après la publication des Rapports de la Cour des Comptes sur les détournements de ses ministres et Dg. Et cette fameuse Commission n’a jamais vu le jour plus de 12 mois après. Mieux, les jeunes sont morts par balles alors qu’ils manifestaient pacifiquement. Les vidéos sont claires et explicites sur certaines “exécutions”.

“Il faudra justifier l’usage d’armes léthales, les règles d’engagement, les situations de légitime défense et les donneurs d’ordre politique. D’autre part, les Nervis utilisés comme supplétifs des forces de l’ordre ont été oubliés par le Mémorandum. Pourtant, même Jeune Afrique a retrouvé leurs traces et leur usage d’armes de guerre“, déclare M. Ba.

Le Mémorandum oublie la démission du Capitaine chargé de l’enquête…

Pour le membre des Cadres de Pastef, le Mémorandum fait semblant d’oublier les raisons du blocage du cortège de Sonko alors qu’il se rendait au Palais de Justice. Le Journal Le Témoin a démontré, que c’est le Procureur qui a demandé au Préfet de Dakar d’agir ainsi pour retarder le convoi de Sonko, le temps de trouver un successeur au Juge Mamadou Seck qui venait de démissionner pour ne pas exécuter le sale boulot judiciaire. Aussi, le Mémorandum oublie la démission du Capitaine chargé de l’enquête et des pressions qu’il a subies.

Le Mémorandum oublie les incohérences de la déclaration de Adji Sarr…

“Le Mémorandum oublie les incohérences de la déclaration de Adji Sarr qui a demandé des Conseils à L’avocat So le beau-frère de Mamour Diallo, 15 jours avant le viol. Le Mémorandum oublie le Rapport médical établie le soir du supposé viol et qui ne mentionne aucune trace de violences sur le corps de Adji Sarr et surtout une virginité perdue il y a longtemps et l’absence de relations sexuelles récentes“, ajoute-t-il.

La seule bonne nouvelle…

D’après lui, la seule bonne nouvelle, le Mémorandum enterre définitivement cette connerie ministérielle sur les forces occultes, jihadistes et infiltrés du Mfdc. “Étant donné que Macky Sall a déjà désigné Sonko comme l’unique responsable, à quoi va servir sa Commission d’enquête?”, s’interroge-t-il.

Avec Senego

Partager.

Commenter