Fact-Cheking

NON, il n y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Comme il y a deux ans sur une prétendue étude qui estimait le nombre de célibataires au Sénégal à 4,5 millions, les médias sénégalais sont encore tombés dans le piège en reprenant une information erronée. Cette fois-ci, c’est d’abord une chaîne de télévision qui s’est aventurée, le 09 novembre 2021, à donner, dans son édition d’information du 20 Heures, des statistiques hallucinantes sur les divorces au Sénégal en citant, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Quelques jours plus tard, la fausse « nouvelle » s’est propagée comme une traînée de poudre avec l’aide des sites internet qui l’ont traitée en majorité en citant l’ANSD. Il n’y a qu’à taper sur le moteur de recherche Google : « 345 divorces par jour au Sénégal », pour avoir en première page une liste d’au moins 10 sites internet très visités dont Seneweb, Leral, Senego, Emedia qui ont traité l’information.

Voir captures ci-dessous :

 

 

Ce que dit le rapport de l’ANSD qui date de 2013
À défaut de contacter l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), il fallait juste bien lire le rapport dans lequel le chiffre en cause a été déduit. Il s’agit du Rapport définitif de Recensement général de la population et de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage (RGPHAE) de 2013, réalisé par ladite agence en partenariat avec UNFPA et l’USAID.

À la page 275 du document de 418 feuilles, le  Tableau 9.4, fait la « Répartition de la population âgée de 12 ans et plus par région selon le statut matrimonial et le sexe ». C’est ainsi que 126 286 Divorcés ont été comptabilisés parmi cette tranche de la population qui était en activité en 2013.

Voir Tableau ci-dessous 

 

« Divorces » et « Divorcés », la nuance qui a perdu les médias
Dans ledit rapport ci-dessus, il est bien marqué 126 286 « Divorcés » et non « Divorces » comme l’ont rapporté les médias. La nuance ici est on ne peut plus importante, comme l’explique si bien l’économiste et Conseiller en stratégie d’entreprise, Bachir Diop. Qui ne rate pas l’occasion pour tirer à boulets rouges sur les sites internet qui ont repris l’information. « 345 divorces par jour au Sénégal en 2020 !!! Ultra FAKE NEWS », s’exclame-t-il pour titrer son post Facebook suivant :
« (…) Il n’y a pas 126 000 divorces en 2020 au Sénégal, cette information ou désinformation relayée à grande échelle par toute la presse à sensation, y compris la presse à conneries (Facebook, Twitter) est une fâcheuse interprétation du rapport de l’ANSD.
Ce chiffre de 126 286 divorces existe, pour de vrai, il est issu du recensement général de 2013 de l’ANSD et s’agit plutôt de Stock à date de Divorcés. En langage plus simple, les divorcés de 1930, vivants, y étaient inclus ».

En d’autres termes encore plus simple l’ANSD a recensé dans ce rapport de 2013, tous les divorcés encore vivants du Sénégal depuis plusieurs années. Il ne fallait donc pas diviser le nombre 126 286 par 365 jours de l’année pour obtenir le chiffre 345.

Une explication que l’ANSD, par le biais de son compte Twitter, a validée par un « J’aime » (voir capture d’écran).

Sur son compte Twitter, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie a démenti l’information relayée par les médias : « Mise au point sur le nombre de #divorcés au #Sénégal :
Le #Sénégal ne compte pas 126.286 #divorcés par an »