Ce qui est perdu, est perdu mais ces genres de personnes laissent derrière elles plus qu’elles ne l’emportent. Partir ne saurait les empêcher de faire encore du bruit. Pas n’importe quel bruit.

Un bruit qui se chuchote, se répète sous les oreilles des personnes. Un bruit reflétant sa bonté, ses valeurs cardinales et sa grandeur. C’est ce que Thione était, d’ailleurs il l’est toujours, et le restera.

Le père de Wally est parti. Eh bien, on y peut rien. On se contentera alors de se résigner, mais en se remémorant du temps passé avec lui ou avec ces morceaux de musique. Pour chacun de nous, Thione fut quelqu’un : soit un père, un grand-père, un oncle, un ami proche, un artiste, un éducateur, etc.

Partager.

Commenter