Décidément ! La masseuse Adji Sarr est en passe de devenir la femme ou la « Seytanée » de l’année 2021. Après les forces de l’ordre et leur « Prime Adji Sarr », c’est au tour des élèves de parler de « Semaine Adji Sarr » durant laquelle les cours étaient suspendus dans les écoles et collèges à cause des manifestations. Sans oublier les deux mois de couvre-feu (Janvier et février) en pleine année scolaire. D’où le déficit du quantum horaire impactant les heures d’enseignements au niveau des classes d’examens.

Face à cette situation, plusieurs lycées et collèges de Dakar et de Thiès avaient menacé d’aller en grève pour exiger du gouvernement le recul des dates des examens. Et surtout permettre aux enseignants de finir leurs programmes. Chose faite ! Car l’examen du baccalauréat, initialement prévu le 1er juillet prochain, sera reprogrammé à une date ultérieure. De même que les examens du Cfee et du Bfem, qui seront aussi repoussés.

Le directeur des examens et concours au ministère de l’Education nationale, Amadou Moctar Ndiaye, en annonçant la nouvelle, a dit que de nouvelles dates seront proposées et communiquées la semaine prochaine. Comme quoi, la « Semaine Adji Sarr » a réussi le tour de force de faire repousser les principaux examens de l’année 2021. Sacrée performance, n’est-ce pas Me El Hadj Diouf , taquinent nos confrères du journal Le Témoin.

Partager.

Commenter