La ville de Gohitafla dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire où des élèves avaient été arrêtés pour fraude à l’examen du BEPC vit un drame depuis le 15 juin 2021. L’un des élèves pris en indélicatesse lors des contrôles à l’examen a préféré rejoindre ses aïeux dans le séjour des morts.

Ce mardi 15 juin 2021, les habitants de Gohitafla ont fait une découverte macabre. Une découverte horrible qui a eu lieu derrière la clôture du Lycée BAD. Selon le rapport de la brigade de gendarmerie, il s’agit de « la découverte d’un élève pendu à 09h30« .

D’après les informations du rapport de gendarmerie, qui s’appuient sur des éléments donnés par la Direction régionale de l’enseignement national, « après avoir été pris avec un téléphone portable lors de la première journée de la composition de l’examen du BEPC, un élève a été expulsé ce jour de la salle de composition ». Après son expulsion, l’élève Djè Bi Djè Innocent, né le 13 décembre 2007, ne digère guère sa situation.

Côte d'Ivoire-BEPC/ Un élève de 3e, soupçonné de fraude, se tue par pendaison (Photos)
Le corps de l’élève qui s’est pendu

Et au lieu de s’estimer heureux de ne pas avoir été arrêté, il rumine sa colère au point de prendre une décision irréversible et fatale. « Mécontent d’être empêché de continuer la composition, il se donne la mort par pendaison derrière la clôture du lycée en laissant un message écrit sur deux bouts de papier« , indique le rapport de circonstance établi par la gendarmerie. Sur sa place, les gendarmes ont découvert deux bouts de papier sur lesquels il explique les mobiles de son acte. Le Procureur de la République a déjà diligenté une enquête.

Côte d'Ivoire-BEPC/ Un élève de 3e, soupçonné de fraude, se tue par pendaison (Photos)

AFRIKMAG

Partager.

Commenter