Le Secrétariat exécutif national du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp) était dans les locaux du groupe Walfadjri, pour apporter son soutien aux autorités du groupe de presse, suite à l’arrestation du chroniqueur judiciaire Pape Ndiaye.

Selon Guy Marius Sagna, cette affaire d’escroquerie est une magouille de l’Etat pour discréditer le journaliste et l’empêcher de faire son travail correctement.

Au regard des récents actes contre le groupe Walfadjri, l’activiste parle d’acte antidémocratique et exige ainsi la libération sans condition de pape Ndiaye dans les meilleurs délais.

Partager.

Commenter