Le féticheur Koukandé vilipendé puis insulté par un client : “Sathie nga, lingay déf bakhoul, kou dakhar sa”

Partager.

Commenter