Oustaz Makhtar Sarr est revenu sur la transhumance politique et autre soif de pouvoir de nos autorités. 

Est-ce que le chef d’orchestre, Macky Sall, qui a fini de phagocyter l’opposition, va perdurer avec ses manoeuvres ? Question à laquelle  Oustaz Makhtar Sarr répond par la négative, car partir lorsqu’il est temps est une dynamique démocratique.

Le Palais Présidentiel n’a pas pour patronyme unique Senghor, Diouf, Wade, Diouf, encore moins Sall. Demain également, ajoute-t-il, il épousera un autre patronyme.

Regardez :

Partager.

Commenter