L’affaire du Bac blanc à Rufisque portant sur l’homosexualité au Sénégal continue toujours de faire couler l’encre. En effet dans sa parution du jour, le quotidien Source A relate le de nouvelles révélations faites par des enseignants, collègues de l’auteur de l’épreuve.

Maimouna Faye, professeur d’anglais en service au lycée moderne de Rufisque révèle à Source A: « A la lecture, j’ai aussitôt dit que ce genre de texte ne doit pas être soumis aux élèves et qu’il s’agit d’une véritable campagne de promotion de l’homosexualité. Le conseiller pédagogique itinérant, auteur du texte, selon le coordinateur de la cellule, a refusé de retirer le texte arguant que c’était un sujet d’actualité et que ce serait injuste de ne pas avoir l’opinion des élèves sur la question. » L.D, un autre professeur d’anglais confie au journal : « je connais bien le professeur en question, il a été dans mon jury de Bfem en 2014. Qu’il commette une bévue de ce genre ne me surprend pas ».

 

Partager.

Commenter