Certains professeurs avaient rompu avec la légalité en vigueur mettant le rectorat dans une position inconfortable. Mais il semblerait qu’une goutte d’eau a fait déborder le vase. Des professeurs refusent de céder leurs logements aux ayant droit. La décision a été prise: les professeurs Amsatou Sow Sidibé et Mamadou Badji sont sommés de quitter immédiatement leurs résidences universitaires sans délai.

Occupations irrégulières des résidences universitaires: la décision du Rectorat

Le Rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar avait pourtant été clair. Tous ceux qui occupaient encore des maisons de fonction, alors qu’ils sont à la retraite ou en position d’indisponibilité, doivent vider les lieux. Malgré cette signification, certains professeurs « hors-la-loi » ont négocié un prolongement du délai. D’autres, ont carrément refuser de céder les lieux aux ayant droit. Une affaire qui a fini par mettre le Rectorat dans une position inconfortable. Dans le lot des professeurs sommés de quitter leurs résidences, les professeurs Amsatou Sow Sidibé et Mamadou Badji, recteur de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, n’en restent pas moins cités.

 

Selon « L’Observateur, ils ont reçu hier, une signification avec sommation de déguerpir. Amsatou Sow Sidibé a donc été instruite de libérer son logement universitaire qu’elle occupe au Point E. Le recteur de l’Université de Ziguinchor Mamadou Badji est, trempé dans la même situation. Il a été prié lui aussi de quitter sa résidence située à Fann Résidence.

METRODAKAR

Partager.

Commenter