Le Président Macky SALL n’est pas à son deuxième mandat et c’est la révélation de ce jeudi 15 avril 2021. En 2012, il a été élu au deuxième tour, de façon transparente et démocratique, pour un mandat de sept ans.

Mais, en 2019, contrairement à son prédécesseur, le Président Abdoulaye WADE, il instaure un système de parrainage, à travers lequel, il a clairement volé cette élection présidentielle, bien avant même la date du scrutin. D’ailleurs, à l’époque, Ansoumana DIONE, candidat à la candidature à cette présidentielle, avait saisi le Conseil Constitutionnel pour l’annulation de ce parrainage auquel le Président Macky SALL ne devait point participer car, étant déjà candidat à sa propre succession. Et, jusqu’ici, les sept sages n’ont pas voulu statuer sur sa requête, en violation flagrante des droits du peuple sénégalais.

En clair, le Président Macky SALL a volé, de façon injuste et arbitraire, un mandat de cinq ans, qui ne saurait être considéré alors comme étant son deuxième mandat. En vérité, il doit restituer au peuple, son dû sans lequel personne ne peut vivre tranquille au Sénégal. Malheureusement, la plupart des citoyens refuse d’en parler, par hypocrisie. Mais, Dieu, Le Tout Puissant Seigneur, Miséricordieux, n’a jamais cessé de lui démontrer qu’une chose mal acquise n’a jamais profité à personne. Mieux, Le Maître du monde lui parle, depuis lors, à travers des faits précis, lui rendant impossible de gouverner en toute quiétude.

Autrement dit, le Sénégal vit dans l’illégalité absolue, avec un Président de la République illégitime. D’ailleurs, personne ne devait être surpris de voir des maires dont les mandats sont expirés depuis fort longtemps, pour non respect du calendrier électoral. Pire, le Président Macky SALL ignore même son rôle, lorsqu’il déclare avoir compris la colère des jeunes, suite aux manifestations relatives à l’affaire Ousmane SONKO. Non, un chef d’État n’est pas élu pour créer des emplois. Gouverner va au-delà des problèmes de chômage qui ne se règle pas du jour au lendemain. Osons lui dire la vérité et arrêtons de lui mentir.

Pour son bien et celui des sénégalais, le Président Macky SALL a intérêt à démissionner, pour la tenue d’une élection présidentielle anticipée, en cette année 2021, à laquelle il pourra légitimement participer. Ainsi, le peuple choisira librement celui qui sera chargé de conduire sa destinée.

Rufisque, le 15 avril 2021,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

Partager.

Commenter