L’Inspection d’Académie de Rufisque a provoqué une polémique lors du Bac blanc. Lors de l’épreuve d’anglais, un texte qui promeut l’homosexualité a été proposé. Sur ce texte, un homme semble faire son coming-out (annonce à ses proches qu’il est homo) et utilise des propos qui montre les contraintes que vivent les homosexuels et appellent à la tolérance vis-à-vis de ces derniers.

Qui a proposé le texte de l’épreuve d’anglais du bac blanc à Rufisque ? C’est la question que se posent les parents d’élèves à Rufisque, mais également une grande partie des Sénégalais. En effet, sur le texte de l’épreuve d’anglais, un texte (une lettre) suivi de questions, proposé aux élèves, a largement évoqué l’homosexualité, les contraintes d’être homosexuel et la tolérance vis-à-vis de telles aspirations et pratiques éhontées.

Plus étonnant encore : les questions posées aux élèves. Parmi elles, cette question : “What are you feeling after reeding this letter ? Are you for or against the sociale exclusion of homosexuals of Senegal ? Why or why not ? autrement : “Que ressentez-vous après avoir lu cette lettre ? Etes-vous pour ou contre l’exclusion sociale des homosexuels au Sénégal ? Justifiez ! » Une question assez inquiétante, destinée en plus à des enfants.

Pour certains, il s’agit d’un sondage adressé aux apprenants peut-être, dans le seul but d’apprécier indirectement et de manière plus subtile une enquête pour comprendre l’appréhension et l’appréciation que nos enfants ont de l’homosexualité dans notre société.

En colère, plusieurs profs et syndicalistes ont haussé le ton demandant des sanctions, à l’image du professeur anglais devenu célèbre ces dernières années Dame Mbodj.

Bac Blanc : Une épreuve d’anglais sur l’homosexualité crée la polémique (Photo)
Bac Blanc : Une épreuve d’anglais sur l’homosexualité crée la polémique (Photo)
Partager.

Commenter