Deux coordonnateurs du Comité de pilotage transitoire de la  Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) sont en bisbilles. Imam Bouchra Diène, accusé par Imam Oumar Diène de faux et usage de faux, et menacé d’expulsion de ladite commission, a vivement répliqué. Et ballant tout d’un revers de la main. 

 Un panel avec d’éminents chercheurs

Sur l’usage de faux, Bouchra Dièye dit n’avoir subtilisé frauduleusement ni cachet ni ‘en-tête de la Conacoc à des fins personnelles. “J’ai agi en toute légalité. Le récépissé est enregistré à mon nom”, rétorque-t-il à Imam Diène.

Sur l’objet du séminaire, un panel avec d’éminents chercheurs qui réfléchissent sur les conséquences religieuses et socio-économiques relatives à la célébration des deux Korités at autres Tabaski, il rappelle que le ministre de l’Intérieur en a été informé.

Légalité

Et Bouchra Dieye dit tout assumer en engageant la commission dont tous les membres étaient au courant. Aussi bat-il en brèche cette tentative de l’Imam Oumar Diène de l’exclure de la Conacoc, ajoutant qu’il s’inscrit dans l’unité et non dans la diversion.

Pour rappel, le Comité de pilotage transitoire est codirigé par Ahmadou Cisse Ndieguene, Dr Mohamed Imam Bouchra Dieye et Oumar Diene.

Partager.

Commenter