Crime à Mbodjène : Le verdict tombe pour les tueurs du jakartaman

Publié par

Le verdict est tombé dans l’affaire du conducteur de moto Jakarta tué puis brûlé à Mbodjène. Arrêtés par la police de Tivaouane puis déférés au parquet de Thiès, les trois mis en cause connaissent désormais leur sort. Le juge d’instruction chargé du dossier a placé M. F. Sy et E. Dione sous mandat de dépôt et accordé la liberté provisoire à W. Diop.

L’Observateur, dans son édition du jour, révèle que le premier, apprenti-chauffeur, est le principal suspect. Il était avec la victime le jour des faits. Face aux enquêteurs, ce dernier a avoué. Il a reconnu avoir tué puis brûlé le corps de la victime, Moustapha Dimé, son ami. En outre, il a conduit la moto de ce dernier jusqu’à Nguékhokh et l’a vendue à E. Dione. D’après L’Observateur, qui suit l’affaire, Sy est poursuivi pour association de malfaiteurs, assassinat avec actes de barbarie et blanchiment de capitaux.

E. Dione est également envoyé à la prison de Thiès. « Il est inculpé d’association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, détention de chanvre indien et recel », indique la source. Quant à la troisième personne, W. Diop, L’Observateur informe en effet que ce dernier a bénéficié d’une liberté provisoire, « le juge d’instruction considérant que son implication dans l’assassinat de Dimé » serait minime. Moustapha Dimé était porté disparu le 2 juin. Deux jours plus tard, il a été retrouvé mort dans un champ à Mbodjène, les restes de son corps calcinés.

→ A LIRE AUSSI : Tabaski 2024: Le geste inattendu de Wally Ballago Seck (Vidéo)

→ A LIRE AUSSI : AIBD: Les travailleurs en colère après la décision du nouveau DG

→ A LIRE AUSSI : SICAP : La décision radicale du nouveau DG contre le patron sortant

'