L’arène nationale de lutte a été transformée en scène d’apocalypse ce dimanche.

Sièges arrachés et cassés, voire projetées dans l’enceinte de la piste, ont émaillé l’arène nationale lors de la première journée du prometteur Serigne Modou Niang dont le grand combat opposait Capitaine Dina de Yoff à Cheikh Super Diamono de l’écurie Mor Fadam.

D’après Les Échos, le CNG a suspendu 5 lutteurs (Mamadou Sèye dit Boy Diop, Adama Dione fils Lansané, Moustapha Thioubane Limousine, Cheikh Ndiaye Super Diamono) pour deux ans dont un an avec sursis et interdiction d’accès à l’arène nationale.

Leurs reliquats ont été confisquées. Le CNG va aussi déposer une plainte devant le procureur pour acte de vandalisme.

Partager.

Commenter