Ce qui s’est passé à Diamniadio, lors du Conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes, avec les menaces du chef de l’Etat Macky SALL, est inadmissible. Car, il oublie qu’il est un Président de la République dont la mission est de servir la nation.

En réalité, il est le responsable de toutes ces pertes en vies humaines et destructions de bien publics ou privés, que notre pays a connues pendant les manifestations relatives à l’affaire Ousmane SONKO. En clair, il devait se comporter en bon père de famille, pour éviter cette situation catastrophique dans laquelle il nous a plongés, par manque de maturité.
Maintenant qu’il a échoué dans la gestion de ce conflit opposant deux citoyens sénégalais, Adji SARR et Ousmane SONKO, le Président Macky SALL devrait s’excuser auprès de ses compatriotes, au lieu de proférer des menaces à l’endroit des manifestants. Qu’il se le tienne pour dit : le pire va se reproduire. Car, il ne peut pas continuer à gouverner sans le moindre respect envers la population et dormir tranquille.
Attention, aucune force : que ce soit la police, la gendarmerie ou l’armée, ne peut contenir un peuple déchaîné, trop longtemps victime d’injustice, de la part de ses gouvernants. Aujourd’hui, le Président Macky SALL fait semblant de vouloir résoudre le problème de chômage chez les jeunes. Comment un chef d’Etat qui s’oppose à la prise en charge des malades mentaux errants, peut-il réussir un tel pari ?
Le chef de l’Etat Macky SALL gagnerait mieux en s’attaquant aux problèmes des sénégalais dont l’insécurité, la criminalité, la pauvreté, l’enfance de la rue, l’errance des malades mentaux, l’équation des personnes vivant avec un handicap, au lieu de déclarer la guerre à certains de ses compatriotes. C’est lui, en tant que Président de la République qui appartient aux sénégalais et non le contraire.
Rufisque, le 25 avril 2021,
Ansoumana DIONE, Président
Partager.

Commenter