D’après les informations du quotidien Le Temoin, les forces de sécurité mais aussi de défense, vu que l’armée a été mobilisée, ont reçu leurs primes après les manifestations violentes survenues au Sénégal après l’arrestation de Ousmane Sonko. 

Selon Le Témoin, chaque policier, gendarme ou militaire ayant participé au maintien de l’ordre durant ces fameux trois jours a reçu une prime de 30 000 Fcfa. Farceurs en diable, ils ont appelé cette récompense «prime Adji Sarr». Et de prier pour la masseuse du salon «Sweet Beauty» : «Yala na fi yagg té wër !».

Partager.

Commenter