Pour la troisième saison de Maitresse d’un homme marié, les fans devront faire avec l’absence de l’actrice principale Halima Gadji. En effet, cette dernière n’étant pas apparue dans le premier épisode de la troisième saison, cela a fait couler beaucoup d’encre. Halima Gadji est devenue entre-temps égérie d’une multinationale et sa carrière est désormais gérée par Anzul.

Qu’est-ce qui se passe réellement dans la série Maitresse d’un homme marié (MDHM) ? La question vaut son pesant d’or, après la diffusion du premier épisode de la saison 3 qui a suscité de nombreuses questions du fait de l’absence de l’actrice principale. Halima Gadji, plus connue sous le nom de Marième Dial dans la série MDHM, n’a pas tardé à réagir dans un post Instagram afin d’éclairer la lanterne de ses fans. «Si je ne vis pas de mon art, autant arrêter. Etre une star et avoir des problèmes à payer mon loyer ou mes factures, ca sert à quoi ?», se demande Halima Gadji. Qui ajoute : «à la base je suis une artiste, j’ai choisi de faire ce métier par amour, par passion, mais aussi pour gagner ma vie. Combien d’artistes en Afrique sont morts ou ont fini mal parce qu’ils n’ont jamais pris leurs travaux au sérieux. Non, stop». Pour finir, Marième Dial précise qu’elle n’aimerait point finir comme ses pairs qui sollicitent des dons ou des soutiens pour subvenir à leurs besoins. «Je ne suis pas une artiste qui fait des SOS pour qu’on lui paye ses médicaments ou son loyer, non je suis une artiste qui travaille et qui mérite d’être payée et respectée», écrit-elle.

Pod riposte et s’attire les foudres des comédiens

Réponse du berger à la bergère. Pape Oumar Diop, le directeur artistique de Marodi, s’est aussi fendu d’un post sur Instagram. «Ku fatté lila fal, lilay folli day yomb (si tu oublies ce qui a contribué à ton ascension, ta chute sera rapide)». Seulement, cette réponse de Pod a suscité beaucoup de réactions, dont celle de Souleymane Sèye Ndiaye plus connu sous le nom de «James» dans la série Golden. Sur Instagram, il a reproduit le hashtag initié par Halima #jevisdemonart et un autre pour répondre directement à Pod #Yallahmoyfalédifolé (ndlr : c’est Dieu qui fait et défait).

Halima signe avec une multinationale et devient ambassadrice de…

«Les Echos» a tenté d’en savoir plus. Nos sources soulignent que Halima s’est exilée en Côte d’Ivoire où elle a signé un contrat avec Anzul Multimédias consulting, qui est une boite de production et de recherche focalisée dans le sud Global, avec une attention particulière autour de l’Afrique du Nord et la région subsaharienne de l’Afrique. «D’ailleurs, c’est cette signature qui a presque déclenché ce divorce avec Marodi», narre notre source. Qui ajoute que Halima est devenue l’égérie de la multinationale Drews qui évolue dans le textile, plus précisément dans la production de Bazin riche. Même que Drews Bazin a présenté le 15 avril sur Facebook sa nouvelle ambassadrice. «Nous avons le plaisir de vous annoncer que l’artiste et actrice Halima Gadji est notre nouvelle ambassadrice. Partage, respect des traditions et esprit de famille sont des valeurs que nous partageons avec elle. Nous sommes heureux et fiers que Halima Gadji rejoigne notre famille. Restez connectés sur les réseaux sociaux de Drews Bazin pour découvrir toutes les coulisses et les shootings de cette campagne» annonce ainsi la page Facebook de Drews Bazin.

Nos tentatives de rentrer en contact avec Marodi, Pape Oumar Diop et Halima sont restés vaines.

LES ECHOS

Partager.

Commenter