Dans l’affaire qui compromet la liberté du député Sonko, la bataille judiciaire vient de commencer. Les avocats du leader de Pastef rangés en ligne de croisade, ne sont pas prêts à s’avouer vaincus tant que les personnes qui ont ficelé ce « complot » n’auront pas été punies pour leur insanité. 

 

Le député Ousmane Sonko a rejoint ce lundi 8 mars son domicile sis à Cité Keur Gorgui. Selon son avocat Me Ousseynou Ngom, cette décision est le fruit d’un combat sans relâche de la défense qui, « s’est battue pour arriver à ce résultat ». Raison est cependant gardée, car le leader de Pastef n’a pas encore échappé à la justice. D’ailleurs à l’en croire l’avocat, il devrait plutôt faire gaffe à la charge concernant l’appel à l’insurrection.

 

Le début d’une bataille judiciaire

 

Si son client vient de bénéficier d’un contrôle judiciaire, Me Ngom estime que dans cette affaire, ce n’est que le début du commencement. Malgré la « décision sage » du juge, les défenseurs du leader de Pastef comptent poursuivre toutes les personnes impliquées dans ledit « complot » dont le régime au pouvoir est accusé.

METRODAKAR

Partager.

Commenter