La musique algérienne perd une icône, la belle diva Naïma Ababsa a tiré sa révérence, elle est décédée ce dimanche 18 Avril 2021, à Alger, des suites d’une très longue maladie, un grand combat contre un cancer qui a fini par l’emporter, aidé par le coronavirus. Elle avait 58 ans.

« En ces jours du mois sacré de Ramadan, je demande à tout le monde de prier pour ma sœur cadette Naïma. Elle se trouve actuellement dans un état de santé critique au service de soins intensifs », tel avait été le message alarmant de sa sœur Aïda, sur les réseaux sociaux la veille du décès de Naïma, la chanteuse et interprète de la chanson andalouse et de variétés algériennes.

Issue d’une grande famille d’artistes, Naïma était très aimée et écoutée par les Algériens. Sa popularité grandissante, a fini par l’emmener à participer à plusieurs festivals à travers le monde , plus particulièrement dans les pays arabes où elle avait plus de fans.

Elle a laissé une discographie de plusieurs albums, notamment “Mazalni ala didani” (2001) et “Ya khti” (2010).

Liberte-Algerie.com

Partager.

Commenter