Le Sénégal vient d’enregistrer une lourde perte avec le décès de l’un de ses illustres fils. Il s’agit du Général Mamadou Niang, ancien ministre de l’intérieur et directeur de la commission politique du dialogue national.

Bref retour sur le parcours du général Mamadou Niang

Né en 1938, le général Mamadou Niang était un officier général sénégalais qui a par ailleurs occupé le poste de ministre de l’intérieur. Il a été instituteur à Gaol de 1960 à 1962. De 1963 à 1965, il fut promu aide de camp du Chef d’état-major général des armées Jean Alfred Diallo. En tant que Commandant du second contingent sénégalais au Liban de 1980 à 1982, il a également commandé la zone de défense n°2 en Gambie. De 1988 à 1990, il a été chef des opérations à l’État-major des armées. De 1991 à 1992, il est nommé par le président Abdou Diouf Président de la Commission nationale de gestion de la paix en Casamance.

Mieux encore…

Le décès du général Mamadou Niang nous aura beaucoup appris sur la dimension de l’homme.Il fut nommé ministre de l’Intérieur (Sénégal) en avril 2000 dans le gouvernement de Moustapha Niasse en remplacement du Général Lamine Cissé. En septembre 2003, il est  encore nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Excellence Monsieur Luiz Inácio Lula da Silva, Président de la République fédérale du Brésil, en remplacement de Monsieur César Coly. Le Général Niang n’a pu, pour des raisons personnelles, pourvoir le poste. En janvier 2004, il est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de sa Majesté Elisabeth II, reine du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, en remplacement de Monsieur El Hadj Amadou Niang.

METRODAKAR

Partager.

Commenter