Christine Ngo Njock c’est la jeune fille âgée de 17 ans qui s’est tirée une balle dans la tête à l’aide du fusil automatique de son père, après avoir été réprimandée par sa mère. Selon plusieurs sources concordantes, la petite Christine n’aurait pas supporté que sa mère refuse qu’elle aille donner à manger à son petit ami.

Les faits se sont déroulés dans l’après-midi du vendredi 21 mai 2021. En effet, la mère de la petite Christine, Marie Claire Njock, cadre à la Bicec Douala-Bonanjo revenait de son lieu de service dans son véhicule lorsqu’elle a aperçu sa fille Christine à l’entrée du domicile tenant un sac contenant de la nourriture qu’elle avait pris le soins de préparer quelques heures auparavant pour son petit ami. Après avoir insisté à l’aide de plusieurs claxons, la petite Christine qui venait à peine d’emprunter une moto finira par redescendre.

Cameroun : La fille d'un colonel se tire une balle dans la tête, toute la vérité révélée
Christine Ngo Njock et sa mère

Marie Claire la mère de Christine intimera l’ordre à sa fille de rentrer à la maison. Après lui avoir demandé à qui est ce qu’elle allait donner la nourriture, la petite répondra à sa mère que c’est à son petit ami.

Furieuse, la maman blamera la jeune Christine. Celle-ci va prendre un chemin peu recommandable. Frustrée et très en colère, Christine verra d’un très mauvais œil les réprimandes de sa mère et va monter dans une pièce au premier étage de la maison. Par la suite, elle passera un coup de fils à son père, qui est en déplacement à Yaoundé. Le colonel dira à sa fille de se calmer et d’attendre son retour.

Quelques minutes plus tard, Mme Marie Claire Njock va monter voir ce qui se passe dans la pièce d’en haut, car elle a entendu un grand bruit. À sa grande surprise, elle trouvera l’enfant morte avec l’arme de son père entre les mains, car elle s’était tirée une balle dans tête. La mère alertera la police par la suite.

Partager.

Commenter