Pour cette demi-finale aller de Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain s’est incliné à domicile face à Manchester City (1-2). Très performants en première période, les Parisiens ont été totalement dépassés après la pause et les Citizens ont en profité.

Gueye a tout plombé en sept minutes

La preuve d’ailleurs par la suite puisque le gardien de City Ederson avait encore du travail face à Di Maria (27e). Et quand il n’intervenait pas, il voyait le ballon passer de peu à côté, à l’image de ce coup de tête de Paredes de peu à côté (28e). La fin de première période était un peu moins bonne avec ce sauvetage de Paredes (32e) et ce tir de Foden sorti par Navas (42e), mais le PSG menait bel et bien à la pause. Malheureusement, le club de la capitale ne revenait pas avec les mêmes intentions et le ballon tournait côté anglais. Après une occasion de Verratti (56e), les Citizens haussaient le ton et De Bruyne voyait sa reprise frôler la barre transversale (61e). Finalement, le Belge marquait derrière.

Sur un centre enroulé depuis la gauche, les défenseurs parisiens n’intervenaient pas et Keylor Navas était totalement surpris par la trajectoire (64e, 1-1). Une égalisation logique au vu de la domination anglaise en seconde période. Et les Parisiens craquaient… Devant la surface, Gueye faisait faute et sur le coup-franc, Mahrez propulsait le cuir au fond des filets (71e, 1-2). Sept minutes plus tard, le milieu sénégalais prenait un rouge pour une grosse faute (78e). En infériorité numérique, les Parisiens n’arrivaient pas à revenir et s’inclinaient d’un but (1-2). Un très mauvais résultat avant le match retour dans une semaine à l’Etihad Stadium. Mais dans le football, tout est possible.

Gueye (2,5) : bien présent dans l’entrejeu en première période, avec un bon travail dans le pressing et la récupération, l’international sénégalais a vécu une deuxième période difficile. Après avoir fait faute sur le coup-franc décisif de Mahrez (71e), le numéro 27 a vu rouge pour une énorme faute sur Gündogan (78e). Sept minutes horribles et un match à oublier, très vite.

Partager.

Commenter