Fa aidara prend défend le mari de Soumboulou Bathily : “Boulène tontou yaw kèneu xamé wouleu”

 

 

Partager.

Commenter