Abordant l’Affaire Sweet Beauté, Ousmane Sonko veut que le dossier soit vidée le plus rapidement. « Nous n’attendrons pas que les choses trainent jusqu’ à la veille des élections… »

« Leur plan a foiré, ils voulaient me placer sous mandat de dépôt, me laisser moisir pendant trois ans ou plus, c’est ce que j’ai refusé. Je n’ai aucune peur pour un dossier vide, mais qu’on n’en fasse pas une arme politique. Mes droits ne seront pas bafouillés ! », a-t-il martelé

« Nous somme plus pressés qu’eux d’en découdre. Nous avons des éléments, des preuves pour démonter leur plan. Mais nous devons un respect des institutions, sans cela c’est comme créer un poste de président de la République, sans avoir un président Force restera au peuple », a-t-il ajouté pour dire que la justice ne doit pas être manipulée.

 

Partager.

Commenter