Le leader de Pastef a toujours au travers de la gorge les dernières attaques du leader de Rewmi qui l’a envoyé à la guillotine avant même le verdict d’un procès.

Dans un entretien avec la chaîne de télé de son parti, Ousmane Sonko est revenu sur la dernière présidentielle pour mettre en exergue ce qu’il considère comme étant la tortuosité d’Idrissa Seck.
Selon lui, au lendemain du scrutin, Idy l’a appelé et a souhaité le rencontrer. “Quand nous nous sommes retrouvés chez Pierre Goudiaby Atépa avec Boubacar Camara, qui avaient tous les deux soutenu ma candidature, Idrissa Seck m’a dit qu’il faut qu’on manifeste. Que les résultats ne correspondaient pas à la réalité”, rappelle le député.

Ousmane Sonko indique lui avoir répondu qu’il ne manifestera pas, parce que quand il a été question de contester le déroulement du scrutin, personne ne l’avait vu.
“Quand certains de ces jeunes sont allés manifester à la RTS, ils ont été arrêtés et malmenés. Pendant ce temps, il (Idrissa Seck, Ndlr) a pris sa voiture pour partir à Touba”, indique Sonko.

Le leader de Pastef affirme que les quatre candidats de l’opposition de la présidentielle se sont retrouvés une nouvelle fois. “On a alors décidé de ne pas reconnaître les résultats. De ne pas reconnaître non plus Macky Sall comme président de la République”, indique-t-il.
Seulement, se désole le député, aujourd’hui, ils sont tous du côté du pouvoir. “Je suis le seul à respecter la position que nous avions prise ensemble”, dit-il.

Ousmane SONKO qui continue de soutenir que Macky SALL a truqué la dernière présidentielle, estime qu’il a perdu la légitimité de gouverner même s’il reste un Président légal..

WALF

Partager.

Commenter