Il y a du nouveau dans l’affaire de la commercialisation des gadgets alcoolisés, le Procureur de la République requiert une condamnation de 6 mois à 1 an avec sursis, pour toutes les personnes impliquées.

Bref retour sur les faits 

Petite piqure de rappel: Houssam Khalil, un commerçant libanais a mis en vente, il y a quelque temps, des gadgets alcoolisés pour enfants ( 6°). Il a été arrêté puis interrogé sous le régime de la garde à vue au commissariat de Rufisque. « Je reconnais avoir vendu cette boisson à Sylvie et cette dernière l’a revendue sur le marché. Cette boisson m’a été envoyée depuis la Guinée par mon patron. Le dernier arrivage faisait 50 cartons que j’ai revendus à raison de 15 mille francs CFA, l’unité>> avait-il confié aux enquêteurs.

Le parquet requiert 6 mois à 1 an ferme !

Pour Khoussam Khalil et les revendeurs à qui il avait cédé une partie des gadgets alcoolisés à savoir Ali, Thierno, Mamadou et Sylvie, le parquetier a demandé une condamnation à des peines assorties de sursis, entre 6 mois et 1 an. Ils seront édifiés sur leur sort à partir du mois de janvier 2021.

Metrodakar

 

 

Partager.

Commenter