jeudi, janvier 21, 2021
Accueil Economie Du FCFA à l'eco: "La France ne siégera plus au Conseil politique...

Du FCFA à l’eco: “La France ne siégera plus au Conseil politique monétaire de la BCEAO”

L’accord de coopération monétaire conclu par Paris et les Etats de l’Union monétaire ouest-africaine le 21 décembre 2019, va être ratifié par la France aujourd’hui. Il s’agit d’un accord qui acte la transformation du FCFA en eco. Le député Jean-François Mbaye, rapporteur du projet de loi sur la ratification, s’est exprimé sur le sujet lors d’un échange avec Carine Frenk, journaliste au service Afrique de RFI. 

Les changements après cette ratification: Jean-François Mbaye clarifie

A la question des changements après la ratification de l’accord de transformation du FCFA qui deviendra l’eco, le député du groupe de La République En Marche (LREM) Jean François Mbaye a, indiqué deux changements qui vont s’opérer. D’abord “la France ne siègera plus au Conseil politique monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest”, selon M. Mbaye. Ensuite, “la deuxième chose qui va arriver très rapidement finalement, c’est la fermeture du compte d’opérations du Trésor public, là où étaient mises 50% des réserves africaines qui étaient sur ce compte du Trésor public et rémunéré à 0,75%”, renseigne t-il.

Du FCFA à l’eco: une réforme incomplète ?

Pour les partisans d’une réelle émancipation monétaire, la transformation du FCFA en eco semble être une réforme incomplète. En réaction à ce point de vue, Jean-François Mbaye indique que “la France n’a fait que répondre à une demande qui est faite de garantir la convertibilité du FCFA en euro, y compris même en cas de dépréciation de la devise européenne”. D’après le député, “on ne peut pas faire de reproches à la France” et qu’à ce jour, il n-y a aucun Parlement africain qui ait fait un travail de fond sur “un sujet aussi sensible”.

METRODAKAR