La succession de Samba Sall, Doyen des juges décédé jeudi dernier, est ouverte. Le poste laissé vacant aiguise déjà des appétits.

Selon le quotidien Tribune qui vend la mèche dans sa parution de ce mardi, d’intenses lobbyings sont en cours pour le remplacer.

Le dossier Ousmane Sonko-Adji Sarr, pour lequel il y aurait des «relents mystiques», ne fait pas reculer les nombreux candidats.

Les prétendants préfèrent rire de ces considérations mystiques. Car, aucun magistrat susceptible d’être nommé Doyen des juges ne déclinera ce poste.

Partager.

Commenter