Les pandores de Kébémer, ville située au Nord-Ouest du Sénégal ont été tenus informés d’un vaste réseau de trafiquants de chanvre indien dans l’enceinte d’une ancienne gare ferroviaire. Afin d’y voir plus clair et piéger le dealer, le commandant de la gendarmerie de Kébémer s’est déguisé en femme, rapporte le journal « L’Observateur ».

Les pandores de Kébémer à la trousse d’un dealer

La Brigade de la gendarmerie de Kébémer qui a reçu une information faisant état d’un vaste réseau de trafiquants de chanvre indien a, décidé de travailler avec intelligence pour y voir plus clair. Après avoir mis aux arrêts deux individus surpris en train d’écouler leur marchandise, les gendarmes étaient à la tousse d’un autre dealer. Revenu trois jours après dans cette même localité pour piéger ce dernier, le commandant Badji a attendu la tombée de la nuit pour se déguiser en femme.

Le film de l’arrestation

Habillé d’un pantalon jean déchiré, d’une veste à rayures et d’une perruque couvrant la tête, le commandant marchait tranquillement vers la direction de deux hommes discutant dans la pénombre. Ces derniers ne se doutant de rien et prenant le commandant pour une femme sexy, sont à bout d’être pris au piège. Lorsque le gendarme a bondit sur le dealer, celui-ci a réussi à prendre la fuite. Au cours de la course-poursuite, il est tombé par terre, jetant un sachet contenant 7 cornets de chanvre indien. Après avoir été mis aux arrêts, il a été conduit dans les locaux de la gendarmerie. Jugé jeudi au Tribunal de grande instance de Louga, il a été déclaré coupable et condamné à 2ans ferme pour délit de tentative d’offre et cession de chanvre indien.

METRODAKAR

Partager.

Commenter