L’affaire M. Sy, fils de feu Serigne Abdoul Aziz Sy Djamil semble froisser l’entendement des Sénégalais qui, tentent d’aborder le sujet avec prudence. Accusé d’avoir tué son père à coups de couteau, M. Sy n’a pas pu éviter la détention. Il est placé sous mandat de dépôt par le juge du deuxième cabinet. 

M. Sy ne jouit pas de toutes ses facultés mentales 

C’est une affaire de parricide. M. Sy, fils de feu Serigne Abdoul Aziz S y Djamil a été accusé d’avoir tué son père à coups de couteau. Dans sa plaidoirie de défense, l’avocat de l’accusé a expliqué que son client ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. Une maladie semble t-il, « psychologique chronique nécessitant un suivi régulier à vie ».

La décision du juge

Mais vu « la gravité des faits, le trouble causé à l’ordre public et le risque de réitération des faits », le juge du deuxième cabinet n’a pas pu donner suite favorable à la requête de son avocat, à savoir lui éviter la détention. M. Sy est donc placé sous mandat de dépôt, en attendant que l’instruction démontre que ses facultés mentales ne sont pas en état de jouir.

METRODAKAR

Partager.

Commenter