Lors du bac blanc à Rufisque, organisé par l’Inspection d’académie, une épreuve d’anglais axée sur l’homosexualité a été proposée aux jeunes élèves. Dans le texte, un homme annonce à sa maman son homosexualité, tout en en parlant des contraintes d’être homosexuel et la tolérance vis-à-vis de telles aspirations et pratiques éhontées.

Joint par iGfm, Mohamed Moustapha Diagne, Directeur de la Communication et de la Formation au ministère de l’Education nationale, parle d’un fait dangereux. « C’est une épreuve qui est déjà retirée on est en train de situer les responsabilités pour voir comment un thème aussi dangereux a pu passer », a-t-il réagi.

« De toute façon le système éducatif ne va jamais permettre qu’on enseigne dans les écoles , c’est exclu. Il arrive, cependant, de temps à autres, que des choses échappent à la vigilance de l’inspection d’académie », ajoute-t-il.

D’après lui, l’inspection d’académie de Rufisque est en train de prendre les dispositions nécessaires pour comprendre comment le sujet est passé, puis sanctionner les responsables.

Partager.

Commenter