Vingt quatre heures après l’annonce du décès du président Tchadien Idriss Deby, certaines personnalités et activistes sont montés au créneau pour soit présenter les condoléances au peuple Tchadien et à la famille de l’illustre disparu, et d’autres pour faire un témoignage sur le défunt président. Kémi Séba a décidé de choisir la seconde voie mais avec des propos très virulents :

« Le defunt Idriss Deby était entre autres, Un militaire d’exception. Un dictateur radical et meurtrier. Un allié de la cancérigène FRANÇAFRIQUE Mais un ultime rempart face aux terroristes au Sahel. Il est Mort sur la ligne de front (si les infos rapportées par les militaires sont avérées)

Il sera, aux Hommes et aux Femmes, dotés de raison et d’expérience, impossible de résumer Idriss Deby en une seule facette lorsque l’on connaissait la complexité de l’Homme. Allié de la criminelle Françafrique, mais Co-financier de la chaîne de Tv anti francaise Afrique Media, ami intime du NÉOCOLON Jean-Yves Le Drian, mais parfois très critique du Franc CFA, Idriss Deby représente cette génération de nos pères, au potentiel extraordinaire, qui auront à de trop nombreuses reprises, malgré leurs nombreux dons de Dieu, fait preuve de schizophrénie politique.

Bien qu’opposé à de trop nombreuses reprises à ses choix , il m’est difficile de me réjouir de la mort d’un Homme qui faisait office d’ultime rempart militaire face aux terroristes au Sahel. En ce qui concerne le néocolonialisme français, il était un ennemi fondamental à mes yeux (même s’il lui arrivait de hausser le ton face à la France de temps à autres). Mais pour ce qui est des groupes terroristes, j’aurais souhaité avoir plus de dirigeants africains ayant sa stature militaire.

Une pensée pour toutes les familles tchadiennes, qui furent d’une manière où d’une autre, frappées par son régime sanguinaire. Et de l’autre, une pensée pour toutes celles et ceux, qui ayant un sens de l’analyse politique, lucide et froid, savent qu’à travers sa mort, le sahel risque d’être encore plus déstabilisé. L’Afrique du monde réel est complexe. Deby en fut un exemple matérialisé ».

Une sortie qui ne risque pas de plaire aux autorités tachadiennes.

Partager.

Commenter