La plateforme « Noo Lank » qui s’était donné pour objectif de lutter contre la hausse des prix de l’électricité au Sénégal a vu plusieurs mouvements de la société civile, claquer sa porte. Le mouvement « Y’en a marre » n’en reste pas cité des sortants. Ainsi Aliou Sané, le coordonnateur de « Y’en a marre » décide de briser le silence pour donner les raisons de leur divorce. 

Divorce entre « Y’en a marre » et « Noo Lank », Aliou Sané explique

Aliou Sané, le coordonnateur du mouvement « Y’en a marre » a décidé d’expliquer les raisons du divorce entre ledit mouvement et « Noo Lank ». « On a suspendu notre participation au sein de Noo Lank. On ne se retrouve plus dans les nouvelles orientations, l’organisation et et le management de la plateforme. Y’en a marre en tant que partie prenante de cette initiative qu’il a contribué à mettre en place, ne se retrouve ni dans les nouvelles orientations encore moins dans la démarche actuelle de cette plateforme« , remarque t-il.

Le mouvement « Frapp » donne les raisons de son retrait de la plateforme ! 

Après « Y’en a marre », le mouvement « Frapp » donne aussi les raisons de la suspension de ses activités avec la plateforme. Le non-respect des décisions prises collégialement, l’entorse aux règles de la démocratie, entre-autres, seraient ce qui justifient leur retrait.

METRODAKAR

Partager.

Commenter