L’arrestation d’Ousmane Sonko et son inculpation dans une affaire de viol ont déclenché une crise politique inédite au Sénégal. De nouveau libre, mais sous contrôle judiciaire, il a accordé un entretien bref à un journaliste d’une chaîne française (TMC), portant ainsi un avis sur le saccage des magasins d’Auchan orchestré par ses partisans.

 

Le pillage des magasins d’Auchan au Sénégal a fait le tour des réseaux sociaux. A Dakar et dans les autres régions du pays, les partisans et sympathisants d’Ousmane Sonko ont envahi les rues manifestant la libération de leur leader. Pour le compte des émeutes et affrontements meurtrières, plusieurs sites ont été détruites et réduits en débris.

Dans un entretien accordé au journaliste franco-sénégalais Abda Sall dans son émission « Quotidien », le président des Patriotes livre un avis sur la situation telle que présentée au Sénégal. A l’en croire le député, le comportement des jeunes patriotes est justifié. Ainsi dit-il, « ceux qui sont allés piller des magasins, c’est des gens qui ont faim ».

METRODAKAR
Partager.

Commenter