Durant les manifestations de mars dernier, plusieurs autorités ont vu leur maison attaquées et brûlées par des personnes mal intentionnées. Dans les rangs de l’Apr, ils pensent dur comme fer que c’est l’œuvre de partisans de Ousmane Sonko, leader de Pastef Les Patriotes.

C’est le cas de Pape Gorgui Ndong, Maire de Pikine-Ouest. Ancien ministre de la Jeunesse, il déclare qu’il n’a pas quitté sa maison durant les manifestation et que si un manifestant s’en prenait à son domicile, Ousmane Sonko en pairait le prix fort.

« Moi, en tout cas, j’étais ici chez moi dans la banlieue (Pikine Ouest, Ndlr). Jamais, je ne l’ai quittée. Et j’avais dit ici clairement dans un plateau de télé que, si on attaquait ma maison, Sonko ne passerait pas la nuit chez lui », dit-il dans des propos rapportés par le journal Le Témoin.

Poursuivant ses propos, il affirme qu’il s’en prendrait s’en sourciller au leader de Pastef. « Si on attaquait ma maison, j’allais attaquer sa maison. Il a un problème avec Adji Sarr. Il n’a qu’à aller régler son problème devant la justice. C’est lui qui est allé à Sweet Beauty. Ce qui s’est passé s’est passé, et il revient accuser le président Macky Sall », ajoute-t-il.

Partager.

Commenter