Suite au tollé provoqué par la découverte, par la gendarmerie nationale, de plusieurs de ses centres de redressement dans lesquels les occupants étaient détenus malgré eux, Serigne Modou Kara Mbacké s’est excusé auprès des Sénégalais.

Beaucoup juristes à l’instar d’Iba Ba Camara, enseignant à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Ucad, n’entendent pas se suffire des excuses de Kara. En effet, selon le sieur Camara, des excuses aussi plates soient-elles, ne peuvent justifier l’abandon de l’enquête qui a été ouverte sur les centres de redressement de Kara.

Souleymane Camara, un juriste interne dans un cabinet d’avocat, aborde dans le même  sens en indiquant que ces excuses ne sont pas recevables pour la bonne et simple raison que l’appareil judiciaire a été déjà mis en branle et que donc cela ne devrait en aucun cas faire obstacle à la poursuite des enquêtes.

METRODAKAR

Partager.

Commenter