La fête de l’Aïd-el-fitr, communément appelée Korité, a été célébrée, ce mercredi 12 mai 2021, par une partie de la communauté musulmane suite à l’appel de la coordination des musulmans du Sénégal.

A l’université de Dakar où des fidèles ont convergé, c’est l’imam Oumar Sall qui a dirigé la prière rituelle de Korité. Ce dernier a dénoncé, dans son sermon, le sectarisme qui, selon lui, est à l’origine de la division notée au Sénégal entre les musulmans.

« Il faut dénoncer la marginalisation des personnes qui essayent de suivre le droit chemin, le fait de prendre en dérision les fondamentaux de l’islam, l’érection des transgresseurs et mauvais exemples en modèles de société en lieu et place des gens de biens et de vertus. Un sectarisme prononcé qui nous ramène vers un éloignement, vers une scission entre les ressortissants d’un même pays sans réel fondement clair et solide en termes de textes de religion », a déclaré Imam Oumar Sall.

Selon lui, le renforcement de la sécurité et l’établissement de la justice sociale sont non seulement une demande forte de la religion avant même d’être une obligation patriotique. En sus, indique-t-il : « ils sont des fondateurs auxquels l’ensemble de la Nation doit tenir et tenter à tout prix de préserver la paix au Sénégal ».

Par ailleurs, l’imam s’est prononcé sur la crise entre Israël et Palestine. Et, c’est pour réaffirmer son soutien et sa solidarité au peuple palestinien en dénonçant « les agressions cruelles » qui sont exercées sur ce peuple.

Partager.

Commenter