“Ousmane Sonko a clarifié dans le sens que nous souhaitions“, d’après Dr Abdourahmane Sarr. L’économiste, dans une note parvenue à la presse, a donné son avis sur la position du “Patriote” sur les enjeux autour de la question du FCFA et de sa transition vers l’ECO.

“L’enjeu est essentiellement politique. Face à la nécessité d’une ‘Renaissance Doctrinale’ à laquelle nous appelions et que nous avons appelé Libéralisme Patriotique Progressiste, Il faut choisir“, souligne-t-il.

“Soit on est pour l’utilisation de…“

Pour lui, “soit on est pour l’utilisation de l’instrument monétaire comme outil de développement à une échelle nationale en toute responsabilité ‘SENEXIT’ soit comme instrument de gestion macroéconomique amortisseur de chocs et d’erreurs à l’échelle de l’UEMOA avec une banque centrale forte bénéficiant de l’autonomie d’objectif sur le taux de change et éventuellement comme rempart contre la doctrine socialisante du statu quo dirigiste du développement“.

“Cette renaissance se fera avec le Libéralisme que nous…“

“Les choix sont donc idéologiques mais dans la responsabilité avec une monnaie FLEXIBLE qui pourrait nous prémunir du Libéralisme Internationalisé Socialisant qui dominerait l’Afrique.
Nous invitons toute la classe politique sénégalaise à opérer cette Renaissance Doctrinale pour un nouveau Sénégal. Cette renaissance se fera avec le Libéralisme que nous n’avons jamais connu” conclut Dr Abdourahmane Sarr.

Partager.

Commenter