L’affaire du policier qui avait salué Serigne Modou Kara Mbacké a genoux, a repris de son aura auprès de l’audience sénégalaise depuis que le mis en cause a été radié de la police nationale. Les avis sont partagés sur la pertinence de la décision mais du côté de la police, la mesure est justifiable et se justifie. C’est de cet avis qu’est l’ancien commissaire de police Cheikhouna Keita en tout cas.

Sur la radiation du policier Pape Bouba Diallo, l’ancien commissaire de police Cheikhouna Keita se veut clair. <<Quand on décide de servir l’Etat, on a des obligations. Ces obligations sont le respect de l’institution, la discipline comportementale et le discernement. C’est-à-dire ce qu’on peut faire et ce qu’on ne peut pas faire.>> a-til confié à seneweb.

Toujours selon l’ancien commissaire Cheikhouna Keita, le conseil de discipline qui a entendu le policier avant de le radier, savait que la décision susciterait toute sorte de commentaires mais la décision préserve malgré tout sa pertinence; <<De mon point de vue, la sanction a été comme il fallait ; la mesure est bonne et la sanction a été proportionnelle à l’acte>>estime-t-il.

Metrodakar

 

Partager.

Commenter